Présentation

Master « Études de genre »

 Le master d’études de genre de Paris 8 est une formation pluri- et interdisciplinaire.

Ce master propose d’analyser la construction ou l’inscription des identités, des différences et des hiérarchies de sexe et de sexualité, mais aussi les modes de transgression, de déstabilisation ou d’abolition de celles-ci, dans les sociétés, les cultures, les institutions, les discours et les textes.
La question des rapports sociaux de sexe affecte toutes les pratiques sociales et traverse tous les champs de pensée. Les études de genre cherchent donc à favoriser les démarches transversales et transdisciplinaires, à la mesure de leur objet.

Le master d’études de genre a aussi une perspective internationale. Le déploiement transnational des recherches dans ce domaine tient à la nécessité politique et théorique de penser l’articulation entre spécificités culturelles et constructions de genre, entre politiques nationales ou coloniales et politiques des sexes.

Les nouvelles configurations culturelles et la nouvelle dynamique des relations entre les sexes engendrées par les situations postcoloniales donnent à la réflexion sur les rapports de genre en contexte postcolonial une urgence et une actualité particulières.

 

Le Master 1 ouvre :

— à la préparation aux concours de recrutement, dit CAPES (Certificat d’Aptitude Pédagogique à l’Enseignement Secondaire) pour l’enseignement secondaire.

— à la formation à la recherche dans le Master 2.

 Le Master 2 ouvre :

— à la préparation aux agrégations.

— à différents postes et concours administratifs (voir Débouchés professionnels).

— au Doctorat d’études de genre de Paris 8, qui comporte autant de spécialités possibles que de disciplines reconnues par le CNU (ex : doctorat d’études de genre, spécialité « littérature comparée », ou spécialité « science politique » etc.). Le master ouvre aussi sur les doctorats en Histoire, Littérature(s), Sciences de l’éducation, Science politique et Sociologie.

NB : Il faut avoir obtenu au moins la mention « Bien » au M2 pour pouvoir s’inscrire en doctorat.

 

Débouchés professionnels

 

Le Master d’études de genre peut déboucher sur les métiers de l’enseignement, de la recherche, des droits des femmes, de l’action humanitaire et sociale (associations et ONG nationales et internationales), de l’administration (administration territoriale, chargé-e d’études ou de mission), des relations internationales, de la culture, du journalisme et de la communication.

 

 

 

 

NB : Pour tout renseignement sur l’articulation entre Master et Doctorat, adressez-vous au secrétariat du département d’études de genre et informez-vous auprès des enseignant-e-s responsables des différentes disciplines.